Le Prix Nouveau scientifique de la SCBM

Prochaine attribution en 2022

Ce prix est offert annuellement.

Le prix du nouveau chercheur de la Société canadienne de biosciences moléculaires (SCBM) a été créé par la Société pour reconnaître et soutenir la prochaine génération de scientifiques au Canada. Le prix est attribué sur la base (i) de l’excellence de la recherche et (ii) de la démonstration de leadership.

(1) Critères d’évaluation

Les critères d’évaluation de CSMB sont informés et mis à jour selon les meilleures pratiques et en accord avec les normes des trois conseils canadiens (CRSNG, CRSH et IRSC). Le CSMB soutient également la déclaration suivante (https://cihr-irsc.gc.ca/e/51732.html) et les principes DORA.

La qualité et l’impact de la recherche ne peuvent être mesurés uniquement par les publications dans les revues. Les résultats de la recherche ont de multiples facettes, peuvent refléter de multiples types de connaissances et de modes d’apprentissage et doivent être évalués selon leur propre mérite. Les résultats de la recherche de haute qualité sont obtenus de nombreuses façons, y compris, mais sans s’y limiter, par la publication d’articles de recherche, la communication de nouvelles connaissances (comme les présentations lors de conférences et d’autres événements), le développement de nouvelles technologies, la production de logiciels et de propriété intellectuelle, le partage de données, la contribution aux décisions politiques, la formation de personnel hautement qualifié et le travail en partenariat avec divers secteurs de la société. De plus en plus, les organismes de financement, les établissements de recherche, les communautés des Premières nations, des Inuits et des Métis, les citoyens et les patients, ainsi que les chercheurs eux-mêmes, conviennent de l’importance d’inclure un ensemble plus large de résultats de recherche et d’adopter des processus d’évaluation qui reconnaissent leur valeur.

Les principes DORA se reflètent dans les approches globales des IRSC, du CRSNG et du CRSH en matière d’évaluation de la recherche, ainsi que dans leur engagement commun à améliorer continuellement les pratiques d’évaluation. Un certain nombre d’initiatives et de politiques des organismes appuient l’excellence en recherche et sont conformes aux recommandations de DORA, notamment les pratiques de gestion des données de recherche, la publication en libre accès, la conduite responsable de la recherche, l’éthique de la recherche avec des êtres humains et l’engagement à réexaminer l’excellence en recherche dans le cadre du plan d’action des trois organismes en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI).

Les candidatures seront évaluées en fonction des critères suivants :

  1. Excellence dans la recherche – 5 points

Les candidats devront faire preuve de contributions importantes dans les domaines de la biochimie, de la biologie cellulaire, de la biologie moléculaire et/ou de la génétique et d’un solide dossier de recherche (tel que défini par les paramètres typiques des trois Conseils, mais sans s’y limiter) dans un domaine des biosciences moléculaires qui démontre clairement une pensée indépendante et de l’originalité.

Les contributions significatives peuvent inclure (sans s’y limiter) des publications évaluées par des pairs, des présentations, la propriété intellectuelle, d’autres activités d’application des connaissances, etc., des prix, des diplômes, des titres de compétences, etc.

2. Démonstration de leadership – 5 points

Les candidats doivent démontrer leur engagement en matière de leadership scientifique au sein de la communauté élargie, notamment par le mentorat, la défense des intérêts, la communication scientifique et la sensibilisation.

Les preuves d’excellence en matière de leadership scientifique peuvent inclure (sans s’y limiter) un leadership académique en science concomitant avec l’étape de leur carrière. Les exemples d’activités de leadership comprennent (sans s’y limiter) des engagements en tant que stagiaire ou chercheur en début de carrière dans des communautés de pratique (par exemple, des sociétés scientifiques au niveau institutionnel, régional, national ou international), un engagement soutenu auprès des décideurs (locaux, provinciaux, fédéraux) et des organes décisionnels (par exemple, en siégeant et en contribuant à des conseils d’administration en tant que leader scientifique, en siégeant à des comités consultatifs pour le gouvernement, l’industrie, l’éducation, les décideurs en tant que scientifique expert, etc.)

(2) Éligibilité

Les candidats doivent avoir au moins 4 ans mais pas plus de 7 ans d’expérience de recherche indépendante au moment de la candidature. Le temps pris pour des congés (parentaux, familiaux, de réinstallation, etc.) ne sera pas comptabilisé dans le total de 7 ans et doit être indiqué en conséquence. Le candidat doit avoir vécu au Canada et travaillé dans un institut de recherche canadien au cours des 4 à 7 dernières années dans un poste de chercheur indépendant. La CSMB reconnaît que la meilleure recherche provient d’une communauté richement diversifiée et, par conséquent, encourage les candidatures de femmes et de membres de groupes sous-représentés. Le candidat et le nominateur ne doivent pas nécessairement être membres de la CSMB.

(3) Processus de nomination

Il est préférable que la personne qui propose la candidature soit d’un rang professionnel supérieur à celui du candidat. Les candidatures spontanées seront également prises en considération.

Les candidatures doivent comprendre

  • une lettre d’une personne connaissant bien le travail du candidat, qui résume l’originalité et l’importance de la recherche et des contributions au leadership du candidat, ainsi que des données biographiques pertinentes, et une copie du
  • le curriculum vitae du candidat.

Si le proposant propose plus d’un candidat, il doit les classer par ordre d’importance.

Le lauréat donnera une conférence lors du congrès annuel de la CSMB et soumettra un manuscrit ou une revue de ses travaux/son parcours professionnel pour publication dans les revues Biochemistry and Cell Biology ou Genome et dans le Bulletin de la CSMB. Les lauréats sont encouragés à devenir membres de la CSMB.

Mis à jour le 2021-06-11

Récipiendaires des années antérieures

1966 G.H. Dixon 1968 J.F. Henderson 1970 C.M. Kay
1971 B.G. Lane 1972 J.H. Spencer 1973 J. Himms-Hagen
1974 D.H. MacLennan 1975 W.W-C. Chan 1976 M.C. Ganoza
1977 K.J. Dorrington 1978 I.C.P. Smith 1979 M.N.G. James
1980 W.A. Bridger 1981 W.F. Doolittle 1982 B.D. Sykes
1983 J. Greenblatt 1984 R. Nazar 1985 T.W. Mack
1986 P.R. Cullis 1987 S. Grinstein 1988 R. MacGillivray
1989 K.B. Storey 1990 M.P. Walsh 1991 G. Chaconas
1992 A. Klip 1993 S. Pelech 1994 D.B. Williams, H.Vogel
1995 R.O. Ryan 1996 L. Kay 1997 M. Bouvier
1998 D. Clarke 1999 M. Tyers 2000 A. Veillette
2001 N. Strynadka 2002 J. Wrana 2003 C. Boone
2004 R. Wozniak 2005 M. Glover, E. Brown 2006 J. Casey
2007 M. Marra 2008 F. Sicheri 2009 M. Bhatia
2010 S. Muthuswamy 2011 Gerardo Ferbeyre 2012 J. Brumell
2013 P. Roux 2014 J. Rubinstein  2015 Vincent Archambault
2016  Filip Van Petegem 2017 Martin Schmeing 2018 Katey Rayner
2019 Jonathan Schertzer 2020 Greg Fairn
2021 Jean-Philippe Julien


Récipiendaires des années antérieures

Le Prix SGC des jeunes chercheurs en génétique a été remis une première fois en 1987.

1987 Hilliker, A.J.

1988 None Given

1989 Golding, G.B.

1990 Bonen, L.

1991 Haughn, G.W.

1992 Brock, H.W.

1993 Sokolowski, M.M.

1994 Ritland, K.

1995 Evans, D.H.

1996 Rosenberg, Susan M.

1997McDermid, Heather

1998 Lasko, Paul

1999 Rancourt, Derrick E.

2000 Boulianne, Gabrielle

2001 Hudson, Thomas

2002 Scherer, S.

 

 

En 2003, ce prix est devenu le Prix Robert Haynes des jeunes chercheurs

2003 Chippindale, Adam

2004 Bulman, Dennis E.

2005 Xu, J.P.

2006 Steward, Bryan

2007 Agrawal, Aneil

2008 Kassen, Rees

2009  none given

2010 Gregory, Ryan

2013   Masse, Eric

2014 Bachand, Francois

2015  Luigi Bouchard