Gagnants des prix SCBM 2022

Aller à:


Le Prix Nouveau scientifique de la SCBM

Le prix du nouveau chercheur de la CSMB récompense les recherches méritoires dans un ou plusieurs domaines de la biochimie, de la biologie moléculaire ou cellulaire au Canada. Les lauréats ont dix ans ou moins d’expérience en recherche indépendante et font preuve de réalisations exceptionnelles en recherche.

Trushar Patel, PhD

Trushar Patel
Trushar Patel

Chaire de recherche du Canada en biophysique des ARN et des protéines
Professeur associé au département de chimie et de biochimie, Université de Lethbridge

Le Dr. Trushar Patel est un leader émergent dans la caractérisation biophysique des acides nucléiques, des protéines et de leurs complexes. Il utilise des techniques interdisciplinaires pour comprendre les événements de communication entre les acides nucléiques viraux et les protéines humaines qui jouent un rôle vital dans la réplication virale. Les informations sur les sites spécifiques des protéines de l’hôte qui communiquent avec les acides nucléiques viraux permettront à terme de développer des thérapeutiques qui empêchent la communication hôte-viral. Son laboratoire étudie également les structures et les interactions des ARN non codants humains et viraux en intégrant des méthodes computationnelles et structurelles-biophysiques.

Le Dr Patel a obtenu un BSc et un MSc en biotechnologie en Inde, ainsi qu’un doctorat à l’université de Nottingham, au Royaume-Uni. Par la suite, il a rejoint l’Université du Manitoba au Canada pour poursuivre des études postdoctorales. Le principal objectif de son doctorat et de ses études postdoctorales était d’étudier la structure en solution et les interactions des polysaccharides végétaux et des protéines de la matrice extracellulaire humaine, respectivement. Après avoir terminé ses études au Manitoba, il a déménagé au Royaume-Uni et a rejoint l’Université de Birmingham pour étudier la dynamique des protéines du cytosquelette humain. Ses travaux ont été soutenus par des bourses postdoctorales de l’Institut de la santé infantile du Manitoba (2008) et des Instituts de recherche en santé du Canada (2010). Il a également reçu la bourse Marie Sklodowska-Curie (2013) de l’Union européenne.

Le Dr Patel a commencé sa carrière en tant que chercheur indépendant à l’Université de Lethbridge en 2016. Il a publié 80 articles et 26 éditoriaux à ce jour. Il est également l’un des rédacteurs du European Biophysics Journal et a également été très actif dans la formation de la prochaine génération de chercheurs, avec des activités d’organisation de conférences scientifiques et liées à la politique scientifique et des initiatives d’équité diversité et inclusion. Récemment, le Dr Patel a également été nommé Jeune chercheur 2022 de la Société de biophysique du Canada.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter:  https://trpatel.com


Prix de la Scientifique chevronnée de Canadian Science Publishing

Ce prix reconnait des scientifiques canadiens d’exception qui se sont distingués par des accomplissements remarquables en recherche en biosciences moléculaires, qui se sont également impliqués dans la communauté par l’enseignement, le leadership et/ou d’autres contributions.

Katherine L.B. BordenKatherine L.B. Borden, Ph.D.

Chaire de recherche du Canada en biologie moléculaire du noyau cellulaire
Professeure, Département de pathologie et de biologie cellulaire, Université de Montréal
Chercheure principale, Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC)

Katherine Borden a obtenu son doctorat en biophysique moléculaire et en biochimie à l’Université Yale avec le professeur Fred Richards, où elle a étudié la biochimie des protéines, la RMN et les méthodes biophysiques. Elle a ensuite effectué sa formation postdoctorale à Londres, au National Institute for Medical Research (aujourd’hui l’Institut Crick) avec le professeur Andrew Lane et à l’Imperial Cancer Research Fund (aujourd’hui Cancer Research UK) avec les professeurs Paul Freemont et Ellen Solomon. C’est là qu’elle a développé sa propre approche, qui consiste à lier la structure et la biophysique à la biologie cellulaire et moléculaire. Elle est revenue au Canada pour occuper son premier poste de professeur adjoint à l’université Dalhousie, puis a été recrutée par la Mt Sinai School of Medicine à New York, où elle a approfondi ses idées sur l’exportation et le traitement de l’ARN et leur rôle dans le cancer. Puis en 2004, elle a été recrutée à Montréal (à l’IRIC) où elle est maintenant professeur titulaire et a continué à développer ses études sur la biologie de l’ARN et le cancer. Elle a été boursière de la Leukemia and Lymphoma Society USA et a été honorée en tant que boursière Stohlman de cette société. Elle a également reçu le prix Distinguished Scientist de la Société canadienne de recherches cliniques, entre autres distinctions.

Les recherches du Dr Borden ont transformé notre vision des mécanismes par lesquels le métabolisme déréglé de l’ARN contribue à la transformation oncogène en utilisant la protéine de liaison à la coiffe de l’ARN eIF4E comme système modèle. Ses études ont permis d’identifier de nouveaux modes d’action pour la protéine eIF4E, notamment en ce qui concerne ses propriétés oncogènes. Ses travaux fondamentaux ont conduit à la découverte de moyens de cibler ces processus chez les patients. Elle a mené les premiers essais cliniques ciblant ces voies, qui ont permis d’obtenir des réponses cliniques objectives chez certains patients atteints de leucémie réfractaire ou en rechute. Ces travaux ont fourni la preuve de principe que la voie eIF4E et les voies connexes pouvaient être ciblées chez l’homme et que cela apportait un bénéfice clinique. Le Dr Borden a fondé et préside toujours le comité d’équité, de diversité et d’inclusion de l’IRIC. Elle participe activement à l’élaboration de plans visant à améliorer les problèmes et met en œuvre des initiatives pour inciter les étudiants autochtones locaux à s’intéresser aux STIM.

Pour en savoir plus, consultez sa page web: https://www.iric.ca/en/research/principal-investigators/katherine-borden


Conférence d’honneur Jeanne Manery Fisher

En l’honneur de feu Jeanne Manery Fisher, professeure de biochimie à l’Université de Toronto, une femme éminente sera choisie pour ses accomplissements scientifiques par la société et présentera une conférence d’honneur au congrès annuel de la Société. Dre Fisher était non seulement une biochimiste exceptionnelle, elle était également une enseignante remarquable. Elle a été très impliqué dans la formation du Comité de diversité de la Société, et s’est battue pour les femmes en sciences.

Kristin Baetz, PhD

Doyenne, Faculté des sciences
Professeure, Sciences biologiques, Université de Calgary

Kristin Baetz
Kristin Baetz

Kristin Baetz a commencé sa carrière de chercheuse alors qu’elle était à l’école secondaire et qu’elle a eu l’occasion de travailler dans le laboratoire du Dr Gill Wu à l’Université de Toronto. Ce contact précoce avec la recherche l’a orientée vers une carrière dans ce domaine. Elle a obtenu un baccalauréat en biochimie à l’Université Queen’s, puis un doctorat à l’Université de Toronto (2000), où elle a travaillé dans le laboratoire du Dr Brenda Andrews et découvert sa passion pour la levure comme organisme modèle. Après une formation postdoctorale en génomique fonctionnelle de la levure avec le Dr Phil Hieter à UBC, Kristin s’est jointe au Département de biochimie, de microbiologie et d’immunologie de l’Université d’Ottawa en 2005.

Le programme de recherche de Kristin exploite l’organisme modèle Saccharomyces cerevisiae et une variété d’approches de biologie des systèmes pour comprendre la cellule de base. Actuellement, son laboratoire se concentre sur l’impact des lysines acétyltransférases sur la stabilité des chromosomes, la réponse au stress et l’homéostasie des lipides. Elle applique également des approches de biologie systémique pour améliorer les levures industrielles destinées à la fermentation de bioproduits. Kristin a été récipiendaire d’une bourse de niveau II du CRC (2005-2015) et d’une bourse de recherche de l’Ontario, mais elle estime que sa plus grande réalisation est d’avoir servi de mentor à la prochaine génération de scientifiques, de perturbateurs et de leaders.

En plus de son programme de recherche, Kristin a occupé de multiples postes de direction. Kristin a été directrice de l’Institut de biologie des systèmes d’Ottawa (2012-2019) et a été doyenne adjointe de la recherche et des projets spéciaux (2019-2021) à la Faculté de médecine de l’uOttawa. En janvier 2022, Kristin a été nommée doyenne de la faculté des sciences de l’uCalgary. Kristin a siégé au conseil d’administration de la Société canadienne des biosciences moléculaires, notamment en tant que présidente (2015-2017), où elle a plaidé pour un financement durable des chercheurs canadiens. Elle est membre du conseil d’administration de Recherche Canada (2018 à ce jour), une alliance nationale de défense des intérêts qui se consacre à l’avancement de la recherche en santé, et elle a siégé au conseil consultatif du Fonds pour la recherche en Ontario (2017/2018). Elle est également une défenseure infatigable de l’équité, de la diversité et de l’inclusion dans les STIM, participant et organisant des événements au niveau local et national. En outre, grâce à ses postes de direction et à ses rôles de défenseure, elle cherche à s’assurer que des politiques sont en place pour créer un écosystème de recherche au Canada où chacun peut non seulement participer à la science, mais aussi prospérer.


Médaille d’or Arthur-Wynne-SCBM

La médaille d’or Arthur Wynne de la Société canadienne de biosciences moléculaires (SCBM) est décernée par la SCBM à une personne qui a apporté une contribution majeure aux biosciences moléculaires au Canada au cours de sa carrière. La médaille est nommée en l’honneur du professeur Arthur M. Wynne, le premier président de la Société, et a été créée en 2007 pour célébrer le 50e anniversaire de la CSMB. Le récipiendaire reçoit une plaque à l’effigie du professeur Wynne.

Reinhart Reithmeier, Ph.D.

Reinhart Reithmeier
Reinhart Reithmeier

Professeur, Département de biochimie, Université de Toronto

Reinhart Reithmeier est professeur au département de biochimie de l’Université de Toronto et est connu internationalement pour ses recherches sur les protéines membranaires dans la santé et les maladies humaines. Il a obtenu son baccalauréat en sciences à l’Université Carleton, son doctorat à l’Université de la Colombie-Britannique et a suivi une formation postdoctorale à Harvard et à l’Université de Toronto. Conférencier primé et mentor de diplômés, le Dr Reithmeier aime enseigner l’introduction à la biochimie à plus de 1 000 étudiants de premier cycle, ainsi que des cours de niveau supérieur et de deuxième cycle. Le Dr Reithmeier a été président du département de biochimie de 2002 à 2013 et a fait partie de nombreux comités de recherche et a été délégué de l’université aux IRSC. Il a fait partie de l’exécutif de la Société canadienne des biosciences moléculaires de 2006 à 2009. En tant que conseiller spécial à l’école des études supérieures de l’Université de Toronto, il a dirigé le projet 10 000 doctorats et l’initiative Healthy Labs. De 2016 à 2020, le Dr Reithmeier a été membre exécutif de l’Institut royal canadien des sciences, une organisation vénérable dont la mission est de faire connaître la science au public. Le leadership du Dr Reithmeier a également été reconnu en 2012 par son élection au titre de membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé.

Site web: http://biochemistry.utoronto.ca/person/reinhart-af-reithmeier/