Chaire de recherche du Canada de niveau 2 en pathobiologie nutritionnelle- Université McGill

McGill University

Poste de professeur menant à la permanence

Entrée en fonction au rang de professeur adjoint ou agrégé

Chaire de recherche du Canada de niveau 2 en pathobiologie nutritionnelle


Faculté : Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement

Département/École : École de nutrition humaine

La chaire de recherche du Canada est également ouverte aux candidats internes qui occupent déjà un poste menant à la permanence ou un poste permanent au sein du corps professoral de l’Université McGill.

 


Description du poste

L’École de nutrition humaine de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill sollicite les candidatures en vue de pourvoir un poste de professeur adjoint ou agrégé de pathobiologie nutritionnelle. Parmi les domaines de recherche prioritaires, on compte la pathobiologie des maladies liées à la nutrition à tous les âges, la biochimie nutritionnelle chez un sujet sain ou malade, l’hérédité épigénétique de la susceptibilité aux maladies au fil des générations et la détérioration du microbiote commensal. La méthode de recherche idéale combinera la recherche fondamentale et la recherche translationnelle pour l’établissement de cibles et d’interventions novatrices en matière de nutrition.

 

L’Université McGill est l’un des plus anciens et des plus prestigieux établissements d’enseignement supérieur du Canada; elle compte 40 000 étudiants et 1 600 professeurs occupant un poste menant à la permanence. La Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement (www.mcgill.ca/macdonald) se trouve sur le campus Macdonald de l’Université McGill, situé sur un magnifique site riverain de 650 hectares à l’extrémité ouest de l’île de Montréal.

 

L’École de nutrition humaine (https://www.mcgill.ca/nutrition/fr) est une unité à forte intensité de recherche. Les activités de recherche sont réalisées à l’école même, notamment dans le laboratoire de spectrométrie de masse et de nutrition moléculaire, à l’Unité de recherche en nutrition clinique Mary Emily, au Centre d’études sur la nutrition et l’environnement des peuples autochtones et à l’Institut Margaret A. Gilliam pour la sécurité alimentaire mondiale. Les hôpitaux universitaires du Centre universitaire de santé McGill et le Centre d’innovation Génome Québec font partie des autres centres de recherche et de santé affiliés à McGill (www.mcgill.ca/research/about/partners).

 

Si le candidat retenu répond aux critères d’admissibilité du Programme des chaires de recherche du Canada, il pourrait recevoir l’appui de l’Université en vue de sa nomination à une chaire de niveau 2 en pathobiologie nutritionnelle, en vertu de laquelle il bénéficiera de temps réservé à la recherche dans le cadre de son poste de professeur à temps plein.

 

Les candidats à une chaire de niveau 2 doivent être de nouveaux chercheurs. Ils doivent également occuper un poste de professeur adjoint ou de professeur agrégé, ou posséder les qualifications nécessaires pour être nommés à ces niveaux. La candidature de personnes qui ont obtenu leur diplôme le plus avancé plus de 10 ans auparavant et qui ont dû interrompre leur carrière pour des raisons jugées légitimes (congé de maternité, congé parental, congé de maladie de longue durée, formation clinique obligations familiales, etc.) sera étudiée conformément au processus décrit à la rubrique Justification de la chaire de niveau 2 du site du Programme.

Pour connaître les critères d’admissibilité aux chaires de recherche du Canada, visitez le http://www.chairs-chaires.gc.ca/program-programme/nomination-mise_en_candidature-fra.aspx#5.

Fonctions du poste

Le candidat retenu donnera des cours avancés sur le métabolisme, ainsi que sur la méthodologie de la recherche, à des étudiants au premier cycle et aux cycles supérieurs. En outre, il mettra en place ou gérera un programme de recherche financé par des sources externes et établira des collaborations de recherche dans un environnement multidisciplinaire et multisectoriel, à l’échelle nationale et internationale. Le candidat retenu sera également appelé à participer à l’accomplissement de la mission académique de McGill à tous les niveaux (enseignement, encadrement des étudiants aux cycles supérieurs, mentorat et participation à des comités universitaires et administratifs).

Sont également invités à postuler les candidats qui ne répondent pas aux critères d’admissibilité du Programme des chaires de recherche du Canada pour une chaire de niveau 2.

RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE

Type de poste : Poste menant à la permanence
Rang : Professeur adjoint ou agrégé
Catégorie de poste : Temps plein
Salaire : Le salaire sera déterminé en fonction de la compétence et de l’expérience de la personne retenue.

 

Date limite : Le 29 mars, 2019 ou jusqu’à ce que le poste soit pourvu.

SOUMISSION DE CANDIDATURES

Les candidatures doivent être soumises à nutritionalpathobiology.shn@mcgill.ca.

Le dossier de candidature doit comprendre les documents suivants :

 

  • une lettre de présentation et un curriculum vitæ;
  • un énoncé sur les intérêts de recherche;
  • le nom et les coordonnées de trois personnes pouvant fournir des références. Dans le cas des candidats à une chaire de niveau 2 au rang de professeur adjoint qui ont obtenu leur doctorat il y a moins de trois ans, l’une de ces personnes doit être le directeur de thèse.

 

Candidats internes : Les personnes de l’Université McGill souhaitant soumettre leur candidature doivent présenter un curriculum vitæ récent, accompagné d’un énoncé sur leurs intérêts de recherche liés à l’objet de la chaire.

ADHÉSION AUX PRINCIPES D’ÉQUITÉ ET DE DIVERSITÉ

L’Université McGill recrute en fonction du mérite et souscrit sans réserve à l’équité et à la diversité au sein de sa communauté. Elle accueille favorablement les demandes d’emploi des personnes racisées et des minorités visibles, des femmes, des personnes autochtones, des personnes en situation de handicap, des minorités ethniques, des personnes de toute orientation sexuelle et identité de genre ainsi que de toute personne possédant les aptitudes et les connaissances lui permettant de travailler en collaboration avec diverses communautés.

En outre, McGill reconnaît et prend équitablement en considération l’incidence des congés (p. ex., obligations familiales ou congés pour raisons de santé) qui peuvent entraîner des interruptions ou des ralentissements de carrière. Les candidats sont encouragés à signaler tout congé ayant eu une incidence sur leur rendement et pouvant avoir modifié leur parcours de carrière. Ces renseignements seront pris en compte aux fins d’évaluation équitable de leur dossier.

L’Université McGill dispose d’un programme d’équité en matière d’emploi et invite les membres des groupes visés à indiquer leur appartenance à ces derniers dans leur dossier de candidature. Elle tient également à s’assurer que les personnes en situation de handicap reçoivent un traitement équitable et puissent pleinement s’intégrer à la vie universitaire en ayant à cœur de mettre en œuvre les principes de conception universelle dans toutes les sphères d’activité de l’Université, conformément aux politiques et procédures relatives aux aménagements. Les personnes en situation de handicap qui pourraient avoir besoin de certains aménagements pour soumettre leur candidature sont invitées à communiquer en toute confidentialité avec la professeure Angela Campbell, vice-principale exécutive adjointe (équité et politiques académiques), par courriel ou par téléphone, au 514 398-1660.

Tous les candidats qualifiés sont invités à postuler. Toutefois, conformément aux exigences de l’immigration canadienne, la priorité sera accordée aux Canadiens ainsi qu’aux résidents permanents.

 

 

Président du conseil et membres, Conseil des sciences et de l’innovation (postes à temps partiel) Innovation, Science et Développement économique Canada

Annonce faite sur le site du gouvernement du Canada: http://www.ic.gc.ca/eic/site/careers-carrieres.nsf/fra/00961.html

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique (ISDE) et la ministre des Sciences et des Sports mettent sur pied le Conseil des sciences et de l’innovation (CSI), un organisme consultatif indépendant chargé de fournir aux ministres des conseils d’experts sur des questions de politique publique liées aux sciences et à l’innovation. Les conseils du CSI appuieront les efforts du gouvernement du Canada visant à renforcer l’écosystème des sciences et de la recherche et à stimuler l’innovation dans l’ensemble de l’économie du pays. Ces conseils seront rendus publics, mais les ministres pourront demander un avis confidentiel dans certaines circonstances.

Le Conseil aura pour mandat ce qui suit :

  • fournir aux ministres des analyses fondées sur des données probantes et des conseils stratégiques sur des questions complexes nécessitant des recherches de fond et des consultations avec des experts, des intervenants ou la société civile; 
  • fournir aux ministres un « groupe de rétroaction » sur des questions à court terme ou urgentes;
  • faire rapport publiquement sur des enjeux en matière de science et d’innovation qui sont importants pour le gouvernement du Canada et les citoyens canadiens.

Il est prévu que la portée du CSI comprendra l’ensemble des disciplines des sciences naturelles et du génie, des sciences de la vie et de la santé, et des sciences sociales et humaines. Elle devrait également couvrir toute une gamme d’activités, allant de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée à la commercialisation réussie d’innovations (produits et procédés) et à l’application de nouvelles connaissances aux défis sociétaux.

Les membres du CSI seront nommés conjointement par les ministres. Il est prévu que le Conseil sera composé d’un président et de 11 autres membres issus de la communauté scientifique et de la recherche, du secteur privé et de la société civile. De plus, la conseillère scientifique en chef sera vice-présidente d’office et les sous-ministres d’ISDE et de la Santé en seront membres d’office. Au besoin, des nominations d’office ou des nominations conjointes avec des organismes connexes pourront être organisées à la discrétion des ministres afin de faciliter une approche intégrée et globale dans la gouvernance des sciences et de l’innovation.

Le président du conseil aura les responsabilités suivantes : présider les réunions; diriger et orienter la détermination de la portée et la planification des travaux du Conseil; diriger les consultations du CSI avec des experts, des intervenants et la société civile, ainsi que la collaboration et la coordination, au besoin, avec des organisations connexes; veiller à ce que les conseils du CSI soient indépendants, fondés sur des données probantes et appuyés par des recherches et des analyses rigoureuses; assurer la liaison entre le CSI et les ministres; représenter le Conseil auprès des intervenants, d’autres organisations et de la société civile; et s’acquitter d’autres tâches liées au mandat du Conseil, à la demande des ministres de temps à autre.

Les membres seront chargés de contribuer activement aux réunions et aux activités du Conseil, par exemple en participant à des sous-comités ou à des groupes de travail  pour traiter de domaines, de thèmes ou de questions spécifiques soumis par les ministres, ou encore en exprimant des perspectives et des idées ouvertes et respectueuses lors des discussions du Conseil.

On s’attend à ce que le président et les membres servent en leur propre nom et non à titre de représentants d’une organisation, d’un domaine ou d’un intérêt particulier. Ils seront choisis en fonction de leurs réalisations personnelles et de leur expertise en sciences, en recherche et en innovation.  

Rémunération

  • Président du conseil : Taux journalier (en cours d’examen)
  • Membres : Aucune rémunération ne sera versée

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité dans l’évaluation des candidatures à ces postes. Nous vous encourageons donc à indiquer, dans votre demande, votre niveau de compréhension de la langue seconde et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes désignés suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres d’un groupe de minorité visible.

Comment postuler

Les candidats intéressés doivent soumettre leur candidature par courriel à l’adresse suivante : ic.csi.ic@canada.ca. L’examen des demandes débutera le 28 janvier 2019. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y a des nominations.

Les candidats sont priés de fournir une lettre de présentation de trois pages maximum avec les renseignements suivants :

  • Nom et coordonnées (téléphone, courriel et adresse postale);
  • Le(s) poste(s) pour le(s)quel(s) ils posent leur candidature.
  • Aperçu de la façon dont ils satisfont aux critères « études et expérience »,  « connaissances, compétences et capacités », « qualités personnelles » et « facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi » (énumérés ci-dessous);
  • Une copie de leur curriculum vitæ de 10 pages au maximum.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitæ et votre lettre de présentation démontrent clairement que vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président du conseil doivent répondre aux critères suivants :

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation ou d’expérience;
  • Expérience considérable de l’élaboration, de la mise en œuvre et de la gestion d’initiatives ou de politiques stratégiques liées à l’avancement des sciences, de la recherche ou de l’innovation;
  • Expérience considérable de la collaboration avec des experts et des intervenants de la communauté scientifique, de recherche et d’innovation du Canada provenant du secteur privé, du secteur sans but lucratif et du secteur de l’enseignement postsecondaire;
  • Expérience nationale ou internationale considérable de la direction et de la gestion au sein : (i) d’un organisme scientifique, de recherche ou d’innovation du secteur privé, du secteur sans but lucratif ou du secteur de l’enseignement postsecondaire; ou (ii) d’une entreprise entrepreneuriale ou innovatrice;
  • Expérience au sein de conseils, de commissions ou de comités semblables, de préférence à titre de président;
  • Expérience à titre de porte-parole d’une organisation auprès des médias, du gouvernement ou d’autres intervenants;
  • Expérience des relations avec des hauts fonctionnaires ou des ministres;
  • Expérience de l’élaboration de conseils fondés sur des données probantes en matière de politiques publiques, de préférence de politiques publiques liées aux sciences, à la recherche ou à l’innovation, considérée comme un atout;
  • Expérience dans le milieu international qui appuie l’acquisition de connaissances sur le contexte mondial des sciences, de la recherche et de l’innovation également considérée comme un atout.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour un poste de membre doivent répondre aux critères suivants :

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation ou d’expérience;
  • Expérience de contributions à des initiatives ou des politiques stratégiques liées à l’avancement des sciences, de la recherche ou de l’innovation;
  • Expérience de collaboration avec des experts et des intervenants de la communauté scientifique, de recherche et d’innovation du Canada;
  • Expérience considérable à l’échelle nationale ou internationale dans au moins l’un des domaines suivants :
    • Réalisation et publication de recherche évaluée par des pairs;
    • Réalisation ou gestion d’activités commerciales de R-D ou d’innovation;
    • Direction et gestion au sein d’un organisme scientifique, de recherche ou d’innovation du secteur privé, du secteur sans but lucratif ou du secteur de l’enseignement postsecondaire;
    • Direction et gestion au sein d’une entreprise entrepreneuriale ou innovatrice.
  • Expérience dans l’élaboration de conseils fondés sur des données probantes en matière de politiques publiques, de préférence de politiques publiques liées aux sciences, à la recherche ou à l’innovation, considérée comme un atout;
  • Expérience au sein de conseils, de commissions ou de comités semblables considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président du conseil doivent répondre aux critères suivants :

  • Connaissance du rôle joué par l’industrie, les établissements d’enseignement postsecondaire, les gouvernements et les organismes sans but lucratif dans l’avancement des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des défis et des possibilités de l’écosystème des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des priorités, des politiques et des programmes du gouvernement fédéral visant à améliorer le rendement du Canada en matière de sciences, de recherche et d’innovation;
  • Capacité de prévoir les nouveaux enjeux et d’élaborer des stratégies visant à saisir les occasions qui se présentent et à résoudre des problèmes;
  • Capacité d’analyser des questions ou des défis complexes et de conceptualiser des solutions novatrices pour y faire face;
  • Capacité d’établir et d’entretenir des relations de travail efficaces avec les pairs, les intervenants en sciences et en innovation et les représentants gouvernementaux, y compris les ministres et les hauts fonctionnaires;
  • Capacité de faciliter le consensus, de gérer les conflits (s’ils surviennent) et de favoriser des discussions productives et inclusives entre des personnes et des organisations ayant des opinions divergentes;
  • Fortes compétences en leadership et en gestion afin de motiver les autres et d’accomplir le travail avec efficacité;
  • Compétences marquées en communication écrite et orale.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour un poste de membre doivent répondre aux critères suivants :

  • Connaissance du rôle joué par l’industrie, les établissements d’enseignement postsecondaire, les gouvernements et les organismes sans but lucratif dans l’avancement des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des défis et des possibilités de l’écosystème des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des priorités, des politiques et des programmes du gouvernement fédéral visant à améliorer le rendement du Canada en matière de sciences, de recherche et d’innovation;
  • Capacité de comprendre, d’interpréter et d’évaluer les tendances émergentes et mondiales;
  • Capacité d’analyser des questions ou des défis complexes et de conceptualiser des solutions novatrices pour y faire face;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces au sein d’un conseil dont la composition est diversifiée;
  • Compétences marquées en communication écrite et orale.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références afin de valider que vous rencontrez les exigences relatives à l’expérience et avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, et que vous possédez les qualités personnelles suivantes :

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour les postes de président du conseil ou de membres doivent posséder les qualités suivantes :

  • Esprit novateur et pensée stratégique;
  • Normes d’éthiques élevées et intégrité;
  • Bon jugement;
  • Tact et diplomatie;
  • Compétences marquées en relations interpersonnelles.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président du conseil doivent aussi posséder :

  • Fortes compétences en leadership.

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous répondez aux exigences suivantes :

  • Le président du conseil doit être disponible pendant environ huit jours par mois pour diriger les travaux du Conseil, participer à ses réunions et représenter le Conseil auprès des intervenants et de la société civile.
  • Les membres doivent être disponibles pendant environ 1,5 jour par mois pour participer aux réunions du Conseil et aux activités connexes.
  • Si vous êtes nommé(e) à l’un de ces postes, vous devez être prêt(e) à voyager dans tout le Canada au besoin.
  • Le président du conseil et les membres seront remboursés pour les frais de déplacement et autres dépenses raisonnables engagés dans le cadre des activités du CSI, conformément à la Directive sur les dépenses de voyage, d’accueil, de conférences et d’événements du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et aux dispositions pertinentes de la Loi sur la gestion des finances publiques.
  • Les personnes nommées doivent respecter les normes de probité les plus élevées et on s’attend à ce qu’elles adoptent un comportement respectueux, égalitaire et digne envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent dans l’exercice de leurs fonctions en tout temps. Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires, notamment la valorisation de la diversité et la création de milieux de travail exempts de harcèlement et de discrimination. On s’attend à ce que les personnes nommées par les ministres respectent ces valeurs et principes de façon positive et active.

Si vous êtes nommé(e) à l’un de ces postes :

On s’attendra à ce que vous vous conduisiez de façon éthique et que vous respectiez des normes élevées d’honnêteté, de jugement et d’intégrité, conformément aux valeurs des Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques pour les titulaires de charge publique, de la Loi sur les conflits d’intérêts et de la Loi sur le lobbying.

Des fonctionnaires ministériels ou gouvernementaux pourraient procéder à des vérifications des antécédents et à d’autres vérifications, y compris pour des activités politiques antérieures.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Nous remercions tous ceux et celles qui postulent. Veuillez noter que nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus.

Le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Poste de chercheur principal/professeur Institut de recherche en immunologie et en cancérologie Université de Montréal

IRIC U de MontréalL’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) en partenariat avec la Faculté de médecine de l’Université de Montréal (UdeM) sollicite des candidatures pour un poste de chercheur principal en Sciences biologiques/biomédicales liées au cancer.

L’objectif principal de l’IRIC est de mieux comprendre les processus biologiques qui contribuent au cancer et d’identifier des pistes novatrices dans le développement de thérapies efficaces. L’IRIC est situé dans un bâtiment ultramoderne sur ​​le campus principal de l’Université de Montréal. Il accueille actuellement 28 chercheurs principaux et plus de 450 stagiaires, étudiants, chercheurs associés et employés. L’IRIC comprend également plusieurs plateformes technologiques de pointe, notamment des plateformes de bio-imagerie, de biophysique et RMN, de cytométrie en flux, de génomique, de criblage à haut débit (chimique, ARNi, CRISPR), de bioinformatique, d’histologie, de chimie médicinale et de protéomique ainsi que l’une des plus grandes animaleries au Canada. Un environnement collégial et une recherche dynamique motivée par la curiosité constituent les caractéristiques fondamentales de l’Institut. Pour plus d’informations visitez nous au www.iric.ca.

Nous recherchons des candidats exceptionnels qui mèneront des programmes en recherche fondamentale ou translationnelle dans des domaines liés au cancer, dont: les cellules souches, l’immunologie, la signalisation cellulaire, la migration cellulaire, la division cellulaire et le contrôle du cycle cellulaire, l’épigénétique et la régulation transcriptionelle/post-transcriptionelle. Les paradigmes expérimentaux pourraient inclure, entre autres: les organismes modèles (souris, mouche, ver, levure, etc.), la modélisation informatique basée sur l’apprentissage machine/IA, l’analyse de cellule unique et de molécule unique, la génomique fonctionnelle et la protéomique, la métabolomique, la biologie des systèmes, la biologie structurale et chimique.

Les candidats doivent soumettre un CV, une déclaration d’intérêts (incluant un résumé de leur programme de recherche) et trois lettres de référence à https://academicjobsonline.org/ajo/jobs/11977  pour le 15 novembre 2018. Les demandes seront acceptées uniquement en format électronique (PDF). L’entrée en fonction est prévue à partir de l’automne 2019.

Les candidats doivent être titulaires d’un doctorat, d’un diplôme de médecine (M.D.) ou l’équivalent et présenter un dossier de publication exceptionnel. Les candidats seront appelés à développer un programme de recherche novateur internationalement reconnu et financièrement indépendant. L’IRIC – UdeM offre des conditions de démarrage compétitives en rapport avec l’expérience et les qualifications des candidats, un environnement de recherche stimulant, des installations à la fine pointe de la technologie et des programmes d’études graduées compétitifs. Le nouveau chercheur principal sera nommé professeur dans un département de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

À propos de l’Université de Montréal

L’Université de Montréal est l’une des principales universités de recherche au Canada. Elle est une université internationale située dans une ville régulièrement classée parmi les dix « World’s Best Student City » selon QS World University Rankings (https://www.topuniversities.com/city-rankings/2018). Avec ses deux écoles affiliées, HEC Montréal et l’École Polytechnique, elle constitue l’un des plus grands centres d’enseignement supérieur en Amérique du Nord. Pour plus d’information, visitez le site de l’Université au www.umontreal.ca.

À propos de Montréal

La ville de Montréal est réputée pour son ambiance unique, sa qualité de vie enviable, son histoire et ses nombreux festivals et événements internationaux. Située au carrefour culturel de l’Europe et de l’Amérique du Nord, Montréal est une ville cosmopolite de 4 millions d’habitants. C’est la deuxième plus grande ville francophone au monde après Paris, mais plus de la moitié de la population montréalaise est également à l’aise en français et en anglais. Chef de file mondial dans des secteurs tels que l’aéronautique, les technologies de l’information et des communications, les sciences de la vie et les technologies de la santé, la ville est également reconnue pour ses innovations dans le domaine du multimédia et des arts. Pour plus d’informations, veuillez visiter www.mtl.org/fr.

Privilège de confidentialité des candidatures

Les procédures de nomination en vigueur à l’Université de Montréal prévoient que tous les dossiers de candidature puissent être consultés par tous les professeurs membres de l’assemblée départementale. Toute personne désirant que sa candidature demeure confidentielle jusqu’à l’établissement de la liste restreinte (candidatures retenues pour entrevue) est priée de le mentionner dans sa lettre de motivation.

Programme d’accès à l’égalité en emploi

L’Université de Montréal souscrit au principe d’accès à l’égalité en emploi et invite les femmes, les membres des minorités visibles, les membres des minorités ethniques, les personnes handicapées et les autochtones à poser leur candidature. Dans ce document, l’emploi du masculin pour désigner des personnes n’a d’autres fins que celles d’alléger le texte et de faciliter la lecture.

Exigences en matière d’immigration

Conformément aux exigences prescrites en matière d’immigration au Canada, cette annonce s’adresse en priorité aux citoyens canadiens et aux résidents permanents.