Appel ouvert de candidatures pour des nominations au Comité des stagiaires de la SCBM

Un appel ouvert de candidatures pour des nominations au Comité des stagiaires de la SCBM est en cours. Ce comité fait rapport au conseil d’administration de la SCBM. Si vous êtes membres étudiant(e) ou membre postdoctoral(e) de la SCBM, nous vous encourageons à poser votre candidature. C’est une occasion excellent de s’impliquer avec d’une organisation nationale.

+ + +

Président du conseil et membres, Conseil des sciences et de l’innovation (postes à temps partiel) Innovation, Science et Développement économique Canada

Annonce faite sur le site du gouvernement du Canada: http://www.ic.gc.ca/eic/site/careers-carrieres.nsf/fra/00961.html

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique (ISDE) et la ministre des Sciences et des Sports mettent sur pied le Conseil des sciences et de l’innovation (CSI), un organisme consultatif indépendant chargé de fournir aux ministres des conseils d’experts sur des questions de politique publique liées aux sciences et à l’innovation. Les conseils du CSI appuieront les efforts du gouvernement du Canada visant à renforcer l’écosystème des sciences et de la recherche et à stimuler l’innovation dans l’ensemble de l’économie du pays. Ces conseils seront rendus publics, mais les ministres pourront demander un avis confidentiel dans certaines circonstances.

Le Conseil aura pour mandat ce qui suit :

  • fournir aux ministres des analyses fondées sur des données probantes et des conseils stratégiques sur des questions complexes nécessitant des recherches de fond et des consultations avec des experts, des intervenants ou la société civile; 
  • fournir aux ministres un « groupe de rétroaction » sur des questions à court terme ou urgentes;
  • faire rapport publiquement sur des enjeux en matière de science et d’innovation qui sont importants pour le gouvernement du Canada et les citoyens canadiens.

Il est prévu que la portée du CSI comprendra l’ensemble des disciplines des sciences naturelles et du génie, des sciences de la vie et de la santé, et des sciences sociales et humaines. Elle devrait également couvrir toute une gamme d’activités, allant de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée à la commercialisation réussie d’innovations (produits et procédés) et à l’application de nouvelles connaissances aux défis sociétaux.

Les membres du CSI seront nommés conjointement par les ministres. Il est prévu que le Conseil sera composé d’un président et de 11 autres membres issus de la communauté scientifique et de la recherche, du secteur privé et de la société civile. De plus, la conseillère scientifique en chef sera vice-présidente d’office et les sous-ministres d’ISDE et de la Santé en seront membres d’office. Au besoin, des nominations d’office ou des nominations conjointes avec des organismes connexes pourront être organisées à la discrétion des ministres afin de faciliter une approche intégrée et globale dans la gouvernance des sciences et de l’innovation.

Le président du conseil aura les responsabilités suivantes : présider les réunions; diriger et orienter la détermination de la portée et la planification des travaux du Conseil; diriger les consultations du CSI avec des experts, des intervenants et la société civile, ainsi que la collaboration et la coordination, au besoin, avec des organisations connexes; veiller à ce que les conseils du CSI soient indépendants, fondés sur des données probantes et appuyés par des recherches et des analyses rigoureuses; assurer la liaison entre le CSI et les ministres; représenter le Conseil auprès des intervenants, d’autres organisations et de la société civile; et s’acquitter d’autres tâches liées au mandat du Conseil, à la demande des ministres de temps à autre.

Les membres seront chargés de contribuer activement aux réunions et aux activités du Conseil, par exemple en participant à des sous-comités ou à des groupes de travail  pour traiter de domaines, de thèmes ou de questions spécifiques soumis par les ministres, ou encore en exprimant des perspectives et des idées ouvertes et respectueuses lors des discussions du Conseil.

On s’attend à ce que le président et les membres servent en leur propre nom et non à titre de représentants d’une organisation, d’un domaine ou d’un intérêt particulier. Ils seront choisis en fonction de leurs réalisations personnelles et de leur expertise en sciences, en recherche et en innovation.  

Rémunération

  • Président du conseil : Taux journalier (en cours d’examen)
  • Membres : Aucune rémunération ne sera versée

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité dans l’évaluation des candidatures à ces postes. Nous vous encourageons donc à indiquer, dans votre demande, votre niveau de compréhension de la langue seconde et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes désignés suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres d’un groupe de minorité visible.

Comment postuler

Les candidats intéressés doivent soumettre leur candidature par courriel à l’adresse suivante : ic.csi.ic@canada.ca. L’examen des demandes débutera le 28 janvier 2019. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y a des nominations.

Les candidats sont priés de fournir une lettre de présentation de trois pages maximum avec les renseignements suivants :

  • Nom et coordonnées (téléphone, courriel et adresse postale);
  • Le(s) poste(s) pour le(s)quel(s) ils posent leur candidature.
  • Aperçu de la façon dont ils satisfont aux critères « études et expérience »,  « connaissances, compétences et capacités », « qualités personnelles » et « facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi » (énumérés ci-dessous);
  • Une copie de leur curriculum vitæ de 10 pages au maximum.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitæ et votre lettre de présentation démontrent clairement que vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président du conseil doivent répondre aux critères suivants :

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation ou d’expérience;
  • Expérience considérable de l’élaboration, de la mise en œuvre et de la gestion d’initiatives ou de politiques stratégiques liées à l’avancement des sciences, de la recherche ou de l’innovation;
  • Expérience considérable de la collaboration avec des experts et des intervenants de la communauté scientifique, de recherche et d’innovation du Canada provenant du secteur privé, du secteur sans but lucratif et du secteur de l’enseignement postsecondaire;
  • Expérience nationale ou internationale considérable de la direction et de la gestion au sein : (i) d’un organisme scientifique, de recherche ou d’innovation du secteur privé, du secteur sans but lucratif ou du secteur de l’enseignement postsecondaire; ou (ii) d’une entreprise entrepreneuriale ou innovatrice;
  • Expérience au sein de conseils, de commissions ou de comités semblables, de préférence à titre de président;
  • Expérience à titre de porte-parole d’une organisation auprès des médias, du gouvernement ou d’autres intervenants;
  • Expérience des relations avec des hauts fonctionnaires ou des ministres;
  • Expérience de l’élaboration de conseils fondés sur des données probantes en matière de politiques publiques, de préférence de politiques publiques liées aux sciences, à la recherche ou à l’innovation, considérée comme un atout;
  • Expérience dans le milieu international qui appuie l’acquisition de connaissances sur le contexte mondial des sciences, de la recherche et de l’innovation également considérée comme un atout.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour un poste de membre doivent répondre aux critères suivants :

  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation ou d’expérience;
  • Expérience de contributions à des initiatives ou des politiques stratégiques liées à l’avancement des sciences, de la recherche ou de l’innovation;
  • Expérience de collaboration avec des experts et des intervenants de la communauté scientifique, de recherche et d’innovation du Canada;
  • Expérience considérable à l’échelle nationale ou internationale dans au moins l’un des domaines suivants :
    • Réalisation et publication de recherche évaluée par des pairs;
    • Réalisation ou gestion d’activités commerciales de R-D ou d’innovation;
    • Direction et gestion au sein d’un organisme scientifique, de recherche ou d’innovation du secteur privé, du secteur sans but lucratif ou du secteur de l’enseignement postsecondaire;
    • Direction et gestion au sein d’une entreprise entrepreneuriale ou innovatrice.
  • Expérience dans l’élaboration de conseils fondés sur des données probantes en matière de politiques publiques, de préférence de politiques publiques liées aux sciences, à la recherche ou à l’innovation, considérée comme un atout;
  • Expérience au sein de conseils, de commissions ou de comités semblables considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et capacités

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président du conseil doivent répondre aux critères suivants :

  • Connaissance du rôle joué par l’industrie, les établissements d’enseignement postsecondaire, les gouvernements et les organismes sans but lucratif dans l’avancement des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des défis et des possibilités de l’écosystème des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des priorités, des politiques et des programmes du gouvernement fédéral visant à améliorer le rendement du Canada en matière de sciences, de recherche et d’innovation;
  • Capacité de prévoir les nouveaux enjeux et d’élaborer des stratégies visant à saisir les occasions qui se présentent et à résoudre des problèmes;
  • Capacité d’analyser des questions ou des défis complexes et de conceptualiser des solutions novatrices pour y faire face;
  • Capacité d’établir et d’entretenir des relations de travail efficaces avec les pairs, les intervenants en sciences et en innovation et les représentants gouvernementaux, y compris les ministres et les hauts fonctionnaires;
  • Capacité de faciliter le consensus, de gérer les conflits (s’ils surviennent) et de favoriser des discussions productives et inclusives entre des personnes et des organisations ayant des opinions divergentes;
  • Fortes compétences en leadership et en gestion afin de motiver les autres et d’accomplir le travail avec efficacité;
  • Compétences marquées en communication écrite et orale.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour un poste de membre doivent répondre aux critères suivants :

  • Connaissance du rôle joué par l’industrie, les établissements d’enseignement postsecondaire, les gouvernements et les organismes sans but lucratif dans l’avancement des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des défis et des possibilités de l’écosystème des sciences, de la recherche et de l’innovation au Canada;
  • Connaissance des priorités, des politiques et des programmes du gouvernement fédéral visant à améliorer le rendement du Canada en matière de sciences, de recherche et d’innovation;
  • Capacité de comprendre, d’interpréter et d’évaluer les tendances émergentes et mondiales;
  • Capacité d’analyser des questions ou des défis complexes et de conceptualiser des solutions novatrices pour y faire face;
  • Capacité d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces au sein d’un conseil dont la composition est diversifiée;
  • Compétences marquées en communication écrite et orale.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l’étape suivante du processus, nous communiquerons avec les personnes pouvant fournir des références afin de valider que vous rencontrez les exigences relatives à l’expérience et avez manifesté, dans votre poste actuel et les postes que vous avez récemment occupés, et que vous possédez les qualités personnelles suivantes :

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour les postes de président du conseil ou de membres doivent posséder les qualités suivantes :

  • Esprit novateur et pensée stratégique;
  • Normes d’éthiques élevées et intégrité;
  • Bon jugement;
  • Tact et diplomatie;
  • Compétences marquées en relations interpersonnelles.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président du conseil doivent aussi posséder :

  • Fortes compétences en leadership.

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

Il est important que vous confirmiez dans votre demande que vous répondez aux exigences suivantes :

  • Le président du conseil doit être disponible pendant environ huit jours par mois pour diriger les travaux du Conseil, participer à ses réunions et représenter le Conseil auprès des intervenants et de la société civile.
  • Les membres doivent être disponibles pendant environ 1,5 jour par mois pour participer aux réunions du Conseil et aux activités connexes.
  • Si vous êtes nommé(e) à l’un de ces postes, vous devez être prêt(e) à voyager dans tout le Canada au besoin.
  • Le président du conseil et les membres seront remboursés pour les frais de déplacement et autres dépenses raisonnables engagés dans le cadre des activités du CSI, conformément à la Directive sur les dépenses de voyage, d’accueil, de conférences et d’événements du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et aux dispositions pertinentes de la Loi sur la gestion des finances publiques.
  • Les personnes nommées doivent respecter les normes de probité les plus élevées et on s’attend à ce qu’elles adoptent un comportement respectueux, égalitaire et digne envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent dans l’exercice de leurs fonctions en tout temps. Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires, notamment la valorisation de la diversité et la création de milieux de travail exempts de harcèlement et de discrimination. On s’attend à ce que les personnes nommées par les ministres respectent ces valeurs et principes de façon positive et active.

Si vous êtes nommé(e) à l’un de ces postes :

On s’attendra à ce que vous vous conduisiez de façon éthique et que vous respectiez des normes élevées d’honnêteté, de jugement et d’intégrité, conformément aux valeurs des Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques pour les titulaires de charge publique, de la Loi sur les conflits d’intérêts et de la Loi sur le lobbying.

Des fonctionnaires ministériels ou gouvernementaux pourraient procéder à des vérifications des antécédents et à d’autres vérifications, y compris pour des activités politiques antérieures.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Nous remercions tous ceux et celles qui postulent. Veuillez noter que nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus.

Le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Invitation à participer aux consultations du gouvernement du Canada en prévision du budget de 2019

Le Comité permanent des finances de la Chambre des communes (FINA) a publié son rapport sur les consultations pré-budgétaires tenues cet automne. Le rapport complet, intitulé Cultiver la compétitivité: aider les Canadiens à réussir, est disponible ici:

http://www.noscommunes.ca/DocumentViewer/fr/42-1/FINA/rapport-27

Nous vous invitons à lire ce document, qui explique comment positionner la science, le financement de la recherche, les universités et les instituts de recherche par rapport aux objectifs que le gouvernement souhaite atteindre dans le prochain budget. Il n’y a pas de section spécifique sur la science, mais celle-ci est étroitement liée à l’innovation, à l’éducation, aux soins de santé, à la création d’emplois, à l’environnement et au changement climatique. La science est intégrée dans tous ces domaines et les scientifiques peuvent défendre leurs intérêts à tous ces niveaux et travailler avec le gouvernement pour l’aider à atteindre des objectifs communs. + + +